curling

Les curleurs


Feature-img

Qui peut jouer au curling et comment ?

Comme précédement indiqué, le curling est un formidable outil de cohésion sociale. Il est simplement dommage qu’il n'y ait si peu de pistes en France.

En règle générale pour la plupart des sports, trois facteurs déterminent les classifications de joueurs :

  • Le sexe
  • L’âge
  • Capacité physique (handicapé/valide)

Pour pratiquer le curling loisir/détente/compétition, ces trois facteurs n’ont pas d’importance.

Que vous soyez femme/homme, jeune/moins jeune, handi-fauteuil/valide vous pouvez jouer ensemble.

Pour les compétitions nationales, la mixité d’âge, de sexe et fauteuil est courante.

Pour certaines compétitions nationales/internationales et internationales, les catégories spécifiques sont adoptées par rapport aux trois facteurs sus cités bien qu’il existe un championnat mixte.

Des contacts sont en cours par le NCC avec divers organismes afin de définir si le curling peut être adapté et/ou adaptable à d’autres handicaps.

Le cout lié à la pratique du curling reste relativement modeste. Enfin, le curling peut être une réponse aux besoins de sport/détente que notre société demande de plus en plus.


Les handi-curleurs

Feature-img

Qui peut jouer au handi-curling et comment ?

Sur le principe, aucun handicap n'est incompatible avec la pratique du curling.

Dans les faits, il semble que seul le handi fauteuil soit pratiqué du moins à haut niveau en compétition internationale.

Des contacts sont en cours par le Nice Curling Club avec divers organismes afin de définir si le curling peut être adapté et/ou adaptable à d’autres handicaps.

Le Nice Curling Club a pour ambition d'utiliser au mieux les moyens mis à disposition par la Mairie de Nice.

Jusqu'a ce jour, Nous avons pratiqués des séances d'initiation en collaboration avec la cellule handisport de la ville de Nice. Le retour est très prometteur. Tous nos partenaires sont cruciaux pour le développement du Nice Curling Club, la venue du Cabinet Pierre TABONI est déterminante.

Nous avons enfin commandé ce matériel et nous sommes maintenant affiliés. Concernant le handi-fauteuil, des compétitions nationales et internationales sont organisées mais les handi-curleurs Français ne seront plus gérés par la FFSG mais par la FFH.

Toutes informations sur le site de la World Curling Federation.


Le jeu

Feature-img

Le jeu, les règles et l'esprit !

Difficile d'être imaginatif pour décrire le jeu. Le club de Sion l'a très bien fait. Je n'ai rien a rajouter si ce n'est que nous en avons fait une petite synthèse. Pour voir l'intégralité suivez le lien suivant: règles du Curling.

 

L’esprit du Curling :

Le curling, tout comme bon nombre d'autres sports, est une ECOLE DE LA VIE de part le RESPECT de l'adversaire et des coéquipiers et le FAIR-PLAY (un sport sans arbitre).

Les résultats certes sont importants, mais les amis dans le curling le sont encore plus.

 

POUR REUSSIR UNE BELLE PIERRE... Il faut être quatre

  • un skip qui donne juste la glace
  • un joueur qui joue bien sa pierre
  • et deux bons balayeurs qui font la différence

Le sport se nomme curling parce que la pierre, après être lâchée, tourne sur elle-même sur un axe perpendiculaire à la glace. Elle atteindra son but en décrivant une courbe (effet du curl). La précision et le dosage au lâcher sont décisifs pour la réussite du coup. Pour chaque coup, le skip montre au lanceur quel coup il devra réaliser. Ce sport se joue sur la glace. Tout naturellement, la surface de jeu est gelée, ce qui peut nécessiter des habits chauds pour les plus frileux (toutefois le balayage réchauffe)!

 

La surface de jeu Le terrain de jeu, rink, est long de 42,07 mètres et large de 4,28 mètres. Il est pourvu de deux dessins en forme de cible identiques à chaque extrémité appelés les maisons. Celles-ci sont divisées en 3 cercles (12, 8 et 4 pieds de rayon). Le petit cercle central se nomme button et le centre tee.

 

Une équipe, team, est composée de 4 joueuses/joueurs. Chaque joueuse/joueur à un rôle particulier à différents moments du jeu. Chacun joue à tour de rôle 2 pierres.

 

Le Numéro 1 (Lead)

Il commence chaque jeu, end, et il est déterminant pour l’élaboration de la tactique qui suivra. En tant que lead, il lui faut particulièrement bien savoir jouer le draw, être un excellent balayeur et savoir évaluer avec précision la longueur des pierres lancées par ses co-équipiers. Son rôle est souvent sous-estimé, mais il a une place cruciale !

 

Le Numéro 2 (pas de nom connu mais aussi important que les autres)

Lui doit maîtriser aussi bien le draw que le take-out. En effet, en fonction de la tactique choisie par le skip (ainsi que de la réussite du no.1) le numéro 2 peut, parfois, devoir effectuer des gardes ou alors, si les conditions du jeu le nécessitent, faire des take-out.

Le N°2 et le N°1 jugent principalement de la vitesse des pierres des co-équipiers et décident s’il y a lieu de balayer ou non une pierre, pour en corriger sa distance.

 

Le Numéro 3 (contre-skip)

Il est celui ou celle qui résout les problèmes ou qui en cause à l'équipe adverse. Le N° 3 doit connaître et comprendre la tactique, savoir estimer la situation et maîtriser chaque lâcher de pierre au mieux, afin de tirer le team de situations difficiles.

 

Le Numéro 4 (skip)

Il est, en règle général et en tant que skip, maître de toutes les situations, qu’il s’agisse de stratégie, de tactique ou de situations de jeu. Il est tenu de garder le contrôle même lorsque la pression est extrême. Le N° 4 doit savoir lire la glace rapidement pour diriger son team de la manière la plus exacte, tout au long du jeu (la glace change durant une partie). Il joue les deux dernières pierres du team.

 

Le But

En moyenne, un match de curling dure environ 2 heures. Il est composé d'un certain nombre de tours, ends. La plupart du temps, on joue 8 ou 10 ends auxquels il faut ajouter des ends supplémentaires en cas de match nul.

Le but du curling est de placer le plus grand nombre de pierres le plus près possible du centre, et d'empêcher le team adverse d'y parvenir. Seules les pierres qui touchent encore nettement le cercle extérieur comptent. Le team dont la/les pierre(s) sont les plus proches du centre par rapport aux pierres du team adverse marque autant de points qu'il a de pierres. L'arbitre n'intervient qu'à la demande des skips lors d'un litige dans la mesure de la position des pierres ou d'une faute d'un joueur.

Le curling ne se limite pas à faire glisser des pierres d'un côté à l'autre de la piste. Il réclame stratégie et tactique, avec des coups et des ripostes. Si l'on veut jouer une pierre de façon parfaite, il faut pressentir les coups de l'adversaire.
Au curling, chaque lâcher de pierre est "une pièce dans le puzzle de la stratégie globale".


Le matériel

Feature-img

L'investissement au curling est assez léger.

En effet, mis à part des habits chauds (que tout le monde possède déjà), il faut prévoir un balai de curling et une paire de chaussures de curling.

Le reste du matériel (les pierres et la glace) est toujours mis à disposition des joueurs par les clubs respectifs. Lors des initiations, des "patinettes" slider pour glisser sont prêtées aux joueurs pour tester ce sport extraordinaire. De même, les balais sont à disposition des débutants.

 

Les pierres :

Le curling se joue avec une pierre de granite ronde dont les mesure idéales sont : poids maximal 19,96 kg, circonférence 91,44cm, hauteur minimale 11,43 cm. En jouant, les pierres se frappent à la hauteur d’une bande appelée striking edge. Toute la surface de la pierre ne repose pas sur la glace, mais elle glisse uniquement sur un cercle meulé comparable au dos d’une assiette. Chaque équipe joue 8 pierres. Les poignées des pierres sont de couleurs différentes pour les 2 équipes en compétition.

 

Les balais :

Le balai le plus utilisé actuellement est le balais en forme de brosse, push broom. Aujourd’hui de nouveaux balais de matière synthétiques à tête en mousse rotative sont sur le marché. Les balais "canadiens" et "à poils" ne sont presque plus utilisés. Leurs qualités abrasives (pour réchauffer la glace) ne sont pas meilleures que celles des balais modernes. Ils ont même l'inconvénient de perdre parfois des poils, ce qui rend le jeu très aléatoire (lorsque la pierre rencontre un poil, celle-ci a un comportement imprévisible). Une excellente analyse des balais se trouve sur le site: performancebrush

 

Les chaussures :

Les chaussures de curling sont bien différentes des chaussures de ville. En effet, un coté (gauche pour les droitiers et droit pour les gauchers) est extrêmement glissant (matériaux genre téflon) alors que l'autre est antidérapant. Grâce à ces chaussures, le lanceur et le balayeur pourront faire leur travail de manière optimale. Un accessoire appelé antislider permet de transformer le coté glissant en chaussure antidérapantes pour le balayage. Un autre accessoire appelé slider permet aux débutants d'essayer le curling sans nécessiter un achat de chaussures.

 

La glace :

La glace est très importante pour la pratique de ce sport. En effet, sans glace, la pierre ne glisse pas du tout. La surface de la glace est recouverte de "gouttelettes d'eau" appelées peeble qui gèlent immédiatement au contact ce celle-ci. Ces gouttelettes sont volontairement "giclées" sur la glace pour avoir un meilleur glissement de la pierre. En effet, la pierre ne touche que le peeble et plus la surface entière de la glace.